Biens du patrimoine mondial de l'UNESCO en Géorgie

Le terme "patrimoine culturel" a considérablement changé de signification au cours des dernières décennies, en partie grâce aux outils légaux développés par l'UNESCO. Le patrimoine culturel n'est pas limité par des monuments ou des collections d'objets d'art, elle comprend également les traditions et coutumes héritées des ancêtres et transmises aux descendants, telles que les traditions orales, les arts du spectacle, les festivals, les rituels liés à la nature et à l'univers, ainsi que les connaissances et savoir-faire liés la production artisanale.

La Géorgie est un pays avec des paysages exceptionnels, des églises médiévales, des monastères et des traditions anciennes. Regardons de plus près les biens du patrimoine tangible et intangible de l'UNESCO en Géorgie.

Biens du patrimoine mondial de l'UNESCO en Géorgie : Cathédrale de Bagrati et le monastère de Gelati

La cathédrale de Bagrati et le monastère de Gelati ont été inscrits sur la liste de l'UNESCO en 1994. Tous deux sont d'anciens monuments situés dans la région de Kutaisi, l'ancienne capitale de la Géorgie.

La construction de la cathédrale de Bagrati, du nom de Bagrat III Bagrationi, premier roi de Géorgie unie, a débuté à la fin du Xème siècle et s'est achevée au début du XIème siècle. Partiellement détruite par les Turcs en 1691, les ruines se trouvent encore au centre de Kutaisi.

Le monastère de Gelati, dont les principaux bâtiments ont été construits entre le XIIème et le XVIIème siècle, est un complexe bien conservé, avec de magnifiques mosaïques et peintures murales. La cathédrale et le monastère symbolisent l'épanouissement de l'architecture médiévale en Géorgie.

Le monastère de Gelati est un symbole vivant de l'âge d'or de la Géorgie. Il a été construit par le roi David le bâtisseur (Aghmashenebeli), où il a été enterré. Pendant longtemps, le monastère n'était pas seulement un centre religieux du pays, mais aussi un lieu culturel et éducatif majeur avec sa propre académie. L'Académie du monastère est devenue le berceau de la science et de la culture et a apporté une contribution inestimable à l'éducation du peuple géorgien. Beaucoup d'icônes précieuses et d'autres reliques d'église avaient été préservées dans le monastère jusqu'à la période soviétique, cependant, pendant le régime bolchevique, certains d'entre eux se sont perdus, et le reste des trésors distribué aux musées.

Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Géorgie : Monuments historiques de Mtskheta

Les églises historiques de Mtskheta, ancienne capitale de la Géorgie, sont des exemples exceptionnels d'architecture religieuse médiévale dans le Caucase. Elles témoignent du haut niveau artistique et culturel atteint par cet ancien royaume. Les monuments historiques de Mtskheta sont situés au confluent des rivières Aragvi et Kura dans le centre-est de la Géorgie, à seulement 20 km de Tbilissi.

Mtskheta était autrefois l'ancienne capitale de Kartli, lieu où le christianisme a été déclaré religion officielle de la Géorgie en 337. Aujourd'hui, la ville est toujours le siège de l'Église orthodoxe apostolique géorgienne.

Des conditions naturelles favorables, une situation stratégique au carrefour des routes commerciales ainsi que de bonnes relations avec les empires romain, perse et byzantin ont contribué au développement de la ville de Mtskheta et à l'intégration des différentes influences culturelles aux traditions culturelles locales. Après le VIème siècle après J.-C., lorsque la capitale fut transférée à Tbilissi, Mtskheta continua à maintenir son rôle de chef de file en tant que l'un des centres culturel et spirituel important du pays.

Le monastère de Sainte-Croix de Jvari et la cathédrale de Svetitskhoveli sont des monuments clés de l'architecture médiévale géorgienne.

Le chef-d'œuvre de l'architecture primitive de l'église orthodoxe, le monastère de Jvari date de 585-604. Situé sur une colline près de la ville de Mtskheta, il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1994. Le nom de Jvari est traduit par le Monastère de la Croix. Une légende raconte que les pèlerins visitant le monastère, versaient des larmes en priant, et c’est ainsi que le lac naturel voisin fut appelé le Lac des Larmes. Le monastère est toujours utilisé à ce jour pour les grandes cérémonies religieuses.

Une autre cathédrale chrétienne importante à Mtskheta est Svetitskhoveli construite dans les années 1010-1029. C'est l'un des principaux lieux de pèlerinage sur la Route de la Soie, le lieu de sépulture du Christ, la tombe des rois géorgiens et le lieu touristique le plus visité de Géorgie.

Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Géorgie : la Haute-Svanétie

Préservé en raison de son isolement géographique unique et son paysage, la Haute-Svanétie est une combinaison exceptionnelle de paysages montagneux, de villages médiévaux et de tours de pierre. C'est en raison de son paysage unique que la Svanétie est devenue une attraction populaire pour de nombreux touristes.

La région s’étend sur la partie supérieure du fleuve Inguri et se compose de plusieurs petits villages dispersés sur les pentes des montagnes, parmi les gorges et les vallées alpines avec en deuxième-plan, les magnifique montagnes enneigées. La caractéristique la plus remarquable des villages est l'abondance de tours au-dessus des maisons. Le village d'Ushguli est le village le plus haut d'Europe, situé à 2300 m d'altitude, il abrite encore plus de 200 « tours-maisons » très inhabituelles. Ces tours servaient à la fois d'habitations et de moyens de défense contre les envahisseurs. Aujourd'hui, environ 70 familles vivent dans ce village vieux de 2000 ans. En hiver, la neige recouvre toute la région, et parfois même le chemin vers Ushguli. Néanmoins, une petite école est toujours ouverte et la vie continue.

Le village est situé à 45 km de la ville de Mestia se trouvant au centre de la Svanétie. Pour vous rendre à Ushguli, vous aurez besoin de jeeps 4×4, qui peuvent être louées à Mestia. La route jusqu'au village est difficile et dure environ 3 heures. Elle traverse plusieurs villages où se trouvent de petites églises ornées à l’intérieur de vieilles peintures et de fresques.

La Svanétie est l'une des régions les plus reculées et inaccessibles de Géorgie - un véritable paradis pour les amateurs de ski, pour les aventuriers et les écotouristes. Elle a conservé une apparence médiévale intacte. Le temps semble se déformer ici vous ramenant plusieurs siècles en arrière. Même si le voyage en voiture jusqu'à la Svanétie est compliqué, les efforts en valent la peine.

Sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en Géorgie : le patrimoine culturel intangible de Géorgie

Le patrimoine culturel intangible est un facteur important pour le maintien de la diversité culturelle dans le contexte de la mondialisation croissante. La compréhension du patrimoine culturel intangible des différentes communautés contribue à améliorer le dialogue interculturel et encourage le respect mutuel envers d’autres modes de vie.

La méthode traditionnelle de vinification en Géorgie par la fermentation du raisin dans des récipients en argile de forme ovoïde (amphore) est inscrite au patrimoine mondial des Nations Unies (UNESCO) dans le domaine de l'éducation, de la science et de la culture. Selon l'ONU, une ancienne méthode de vinification géorgienne native, le kvevri, fait partie du patrimoine intangible de l'humanité.

Les grandes jarres en faïence, traditionnellement utilisées pour la fermentation du raisin, sont appelées kvevri. Il a été prouvé archéologiquement qu'elles sont utilisées depuis plus de 8000 ans.

Les amphores sont généralement enterrées dans des sous-sols spéciaux, appelé marani, et se trouve dans presque toutes les maisons et sont considérés comme un lieux semi-sacrés pour la majorité des Géorgiens.

Tours to Armenia

Autres articles touristiques

Change en Géorgie

La cuisine nationale géorgienne

Les 7 principales raisons de visiter la Géorgie

Demander